Rechercher

20% de réduction ave le code BON2016

Les cyclistes sont les usagers de la route les moins visibles. À côté des véritables phares des cyclomoteurs et des motos, les feux des vélos sont beaucoup moins puissants.

C’est donc pour palier à ce manque de visibilité, que la France a décidé en 2008, de rendre obligatoire le port d’un gilet de sécurité pour tous les conducteurs et passagers d’un cycle, de nuit, ou de jour lorsque la visibilité est insuffisante.

 

En Suisse, les cyclistes doivent respecter les règles suivantes :

  • être éclairés par un feu blanc à l’avant et un feu rouge à l’arrière du crépuscule à l’aube et lorsque les intempéries l’exigent ;
  • avoir un réflecteur blanc à l’avant, un rouge à l’arrière et des réflecteurs de pédales, aussi connu sous le nom de catadioptre.

En outre, des réflecteurs de rayons ou des accessoires tels que des bandes réfléchissantes pour le poignet ou la cheville ou encore des gilets réfléchissants permettent d’assurer une visibilité sur 360°.

Il est aussi fortement conseillé aux piétons – adultes et enfants – de porter des vêtements clairs ou à bandes réfléchissantes.

Les réflecteurs vous permettent d’être visibles à 140 mètres par les feux de croisement d’une voiture et permettent ainsi aux conducteurs de réagir à temps pour éviter un accident (visibilité: vêtements foncés = 25 mètres; vêtements clairs = 40 mètres).

 

Si ça vous intéresse, vous pouvez participer à la journée Lumière, le 10 novembre 2011. Journée organisée par Arbeitsgrup http://www.journeelumiere.ch/index.php?lang=fr

 

Plus d’informations sur ce thème:
www.bpa.ch (dossiers de sécurité: «Trafic cycliste» (p. 121-127), «Trafic piétons» (p. 139 – 141) et www.lichtein.ch)

Panier  

article (vide)

Newsletter

Rechercher

20% de réduction ave le code BON2016
Advertising